storiaLe 20 février 1618, les Frères Capucins, en la personne du Père Clemente de Castelletto, colloquèrent une croix sur les terrains de la zone Castello et Buranco, qui leur avaient été donnés par le Parlement de Monterosso. L’année suivante commença la construction du Couvent, où les religieux s’installèrent le 28 mars 1622; le bâtiment était constitué par douze cellules, plus les pièces destinées à toute la Communauté avec des potagers sur plusieurs niveaux, et l’église avec son parvis.

 

Le 23 mars 1623 l’Évêque Diocésain Gio Batta Salvago consacre l’église avec le titre de la Vierge Immaculée et de Saint- François d’Assise. Les travaux durèrent du 1620 à1640 et le Couvent accueillit en moyenne de huit à dix personnes. Les Frères Capucins ont toujours suivi de près les destinées du bourg, en étant un aide irremplaçable, spirituelle et matérielle.

 

Au XIX siècle, malgré l’insurrection populaire, le Couvent fut fermé par effet des lois de Napoléon: c’était en janvier 1810, quand y vivaient aussi de nombreux frères originaires de Monterosso. Plusieurs d’entre eux prirent demeure dans le bourg, pouvant ainsi continuer à s’occuper de l’église.

 

En Mai 1816 une partie du Couvent est donnée aux Frères. Mais la paix claustrale dura seulement cinquante ans: en 1867 le Couvent fut nouvellement fermé par effet des lois des Savoia. Pour éviter le démembrement les potagers furent achetés par Pietro Benvenuto di Monterosso et le Couvent par le révérend Giuseppe Pollicardo de Monterosso qui alla y habiter, avec l’intention d’y faire revenir les Frères. Le Couvent fut ré ouvert en 1895 par la même Congrégation qui l’avait fondé. Dans les potagers historiques on cultivait des citronniers et de la vigne, en plus des légumes et des arbres fruitiers.
Dans la dernière décennie du XX siècle la Congrégation ferma le Couvent par manque de religieux et ensuite le donna en gestion. Ce fut une triste période  pour les gens de Monterosso, privées de leur Couvent qui, hélas, fut aussi privé de ses fonctions.

 

crocefissioneDepuis 2006 le Couvent a repris sa fonction de lieu de paix et de recueillement et, surtout, il est ouvert à l’hospitalité pour tous ceux qui veulent se réjouir de sa mysticité, grâce à un projet entre les Provinces des Frères Capucins de Gênes et de Milan et au dynamisme de leurs collaborateurs. Ce projet favorise des activités d’une haute valeur culturelle concernant l’histoire locale et le patrimoine artistique contenu dans le Couvent (de nombreux tableaux de valeur et la «Crucifixion» attribuée au peintre flamand Antoon Van Dyck). Le sens le plus vrai du rapport entre le village et son Couvent est exprimé par le mots d’un acteur, artiste et poète de Monterosso: «Il y avait un temps, il y a peu de temps, où on passait devant l’église et la porte était fermée; maintenant, enfin, en passant on trouve sa porte ouverte».

 

1convento

2convento

3convento

4convento3